Mots du président

FÉLICITER  ET BIEN PRÉPARER L’ « APRÈS »

Posted on Posted in Mots du président

Alors que la situation sanitaire évolue dans le sens d’une amélioration constante, on peut féliciter les Chambres locales de Wallonie pour l’appui de force et de qualité qu’elles ont donné aux entreprises en les aidant à résister. Tout en poursuivant cette action, il est important de réfléchir à l’après – corona en proposant quelques lignes directrices à la lumière de la situation vécue. De quoi procéder à une certaine réinvention de soi et de la Wallonie.

Il s’agirait de:

  • pérenniser l’esprit ainsi que les circuits et réalités de solidarité qui se sont faits jour
  • faire preuve du même esprit de résilience et de solidarité en faveur du développement de la Wallonie
  • ne plus jamais oublier la culture, son pouvoir d’humanité et d’émancipation ainsi que les gens et les activités qui la portent
  • faire de l’avenir et donc de la prospective un bien commun à partager et élaborer collectivement
  • assurer l’équilibre entre les circuits courts et la valorisation worldwide de nos capacités et talents à l’exportation. Dans le même esprit, diversifier géographiquement nos sources d’approvisionnement et de sous-traitance
  • intensifier les simplifications administratives et institutionnelles

pratiquer l’alliance emploi – environnement, mais aussi l’alliance emploi – santé, l’alliance emploi – bien-être et plus globalement l’alliance emploi – développement durable

  • considérer et faire considérer l’entreprise comme un acteur important de cette réinvention (apporteur de valeur, de sens et d’harmonie à la société)
  • éviter l’infantilisation des aînés et faciliter leur apport à la collectivité par des missions citoyennes
  • ajouter le B.I.B. (Bonheur intérieur brut), en ce compris la santé, dans les paramètres collectifs.

Philippe SUINEN

Président CCI Wallonie

CCI WALLONIE: UN PROGRAMME POUR L’ENTREPRENEURIAT DURABLE

Posted on Posted in Mots du président

L’entreprise constitue en Wallonie une communauté citoyenne intégrée dans son bassin de vie, dans sa région, dans son pays, dans l’Europe et dans le monde. Sa vocation de base consiste à créer de la valeur et à participer au bien commun.

Ce bien commun est été clairement traduit par les 17 Objectifs de Développement Durable (O.D.D.), qui ont été fixés lors du Sommet de Rio + 20 et adoptés ensuite par l’Assemblée Générale de l’ONU le 25 septembre 2015. Ils représentent clairement le plan d’action mondial destiné à, d’ici 2030, libérer l’humanité de la pauvreté et à mettre la planète sur la voie de la durabilité. Nos entreprises ne peuvent pas passer à côté.. Et cela d’autant moins que de plus en plus d’opérateurs économiques sont attentifs à ce que leurs partenaires, fournisseurs et sous-traitants soient activement attentifs à ces enjeux.

À l’instar de leurs homologues flamandes, les Chambres de Commerce et d’Industrie de Wallonie, avec leur structure régionale (CCI Wallonie), entendent offrir aux entreprises wallonnes la possibilité de parfaire, concrétiser et faire connaître leur engagement d’entrepreneuriat durable, en liaison avec le réseau des institutions onusiennes. Un double niveau de certification sera ainsi mis en place:

► D’abord, la certification CCI Wallonie de la Charte pour l’Entrepreneuriat Durable, octroyée sur base d’une année de mise en œuvre d’un plan de développement durable, comprenant au moins 10 actions nouvelles ou améliorées, couvrant ensemble chacun des 5 clusters regroupant les 17 O.D.D.. Ces 5 clusters sont appelés les 5 P: les personnes, la planète, la prospérité, la paix et le partenariat;

► Un certificat Unitar (Nations Unies) si au moins une action est entreprise dans chacun des 17 O.D.D. sur une période ininterrompue de 3 ans.

Dans les deux cas, la décision finale revient à un comité indépendant d’évaluation.

Pour Philippe Suinen, Président de CCI Wallonie, « il s’agit de faire émerger le monde entrepreneurial wallon comme un écosystème assurant le partage d’expériences et d’expertises de management durable ».

Téléchargez le courrier complémentaire : 20200303_ODD Entrepreneuriat durable.

CCI WALLONIE DANS UN NOUVEAU PROJET EURAFRICAIN

Posted on Posted in Mots du président
Les autorités en charge du programme Archipelago viennent d’accorder une subsidiation à un projet auquel participe CCI Wallonie. Ce projet vise au développement d’un dispositif « formation en alternance – insertion professionnelle » dans quatre régions du Sénégal. Il est piloté par l’APEFE (opérateur de coopération pour Wallonie Bruxelles International) et comprend également dans le consortium les Chambres de Commerce sénégalaises de Dakar (déjà partenaire de CCI Wallonie), Djourbel, Kolda et Louga, ainsi que le Centre de formation et de recherche en Aquaculture (CEFRA) de l’Université de Liège et l’Office Sénégalais de la Formation Professionnelle. L’action est programmée pour 28 mois et représente un budget de 600.000 €.
CCI Wallonie intervient dans les actions suivantes du projet:
– mise en place d’une formation courte en entrepreneuriat
– formation de formateurs des chambres de commerce sénégalaises
– mise en relation des entrepreneurs, notamment sénégalais et wallons, ainsi que des chambres de commerce
– identification de services nouveaux au bénéfice des jeunes entreprises et candidats entrepreneurs
– appui à la mise en place de ces nouveaux services
– aide à la clusterisation.
Une action de proximité donc dans un pays émergent.
Pour en savoir plus sur Archipelago…
 
Le programme Archipelago, financé par l’Union Européenne dans le cadre de son Fonds d’Urgence pour l’Afrique vise à soutenir la création d’emplois, à la fois qualitatifs et durables, dans des pays de l’Afrique centrale et de l’Ouest (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigéria, Sénégal, Tchad).
 
Il tend ainsi à répondre aux difficultés engendrées sur le continent par l’exclusion économique et sociale, la marginalisation et les situations structurelles d’inégalité qui conduisent à la migration irrégulière. Il s’agit d’augmenter les capacités professionnelles ainsi que l’employabilité et les possibilités locales d’emploi, ce par le développement de capacités correspondant aux besoins du secteur privé. Le programme Archipelago appuie ainsi des partenariats euro-africains entre structures d’accompagnement des entreprises et établissements de formation professionnelle et technique.
 
Les moyens financiers du programme sont de 15 Mios € pour une période de 48 mois, à partir de décembre 2018, avec un objectif de 10.500 jeunes et entrepreneurs touchés. La taille financière des projets doit se situer entre 400.000 et 600.000 €.  Les résultats souhaités sont les suivants:
  • le secteur privé et les jeunes sont sensibilisés et conscients des opportunités offertes par la formation professionnelle;
  • la formation dispensée permet aux jeunes d’acquérir des compétences correspondant aux besoins du secteur privé et aux potentiels économiques identifiés;
  • le développement économique local et l’entrepreneuriat sont encouragés et le dialogue public-privé est amélioré.
Les partenaires au sein du consortium de gestion d’Archipelago sont SEQUA (agence de développement du secteur privé allemand), EUROCHAMBRES et la CPCCAF (Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones).